Comment bien revendre votre véhicule professionnel ?

La plupart des Français vendent leur véhicule tous les 5 ans en moyenne. Les particuliers ou les professionnels sont amenés parfois à revendre leur véhicule. Notons que la vente de voiture est une pratique qui ne s’improvise pas. Une société peut le faire, mais cela exige le respect de certaines conditions fiscales.

L’entreprise doit prendre ses précautions avec l‘acheteur afin d’éviter d’être sanctionnée par des amendes. Il faut réaliser un double certificat de cession contenant tous les renseignements sur le véhicule à revendre. De plus, il convient de mettre un terme au contrat d’assurance et de notifier la vente via la transmission du certificat de cession à la préfecture ou via le site officiel du service public.

Revendre à un particulier ou à un salarié

La majorité des petites entreprises souhaitent revendre leur véhicule à des particuliers. En cas de problèmes, elles peuvent souligner un vice caché, et ce, à tort ou à raison. En effet, cela peut impacter sur votre trésorerie, contrairement à la vente de camion chez un concessionnaire qui va réaliser des vérifications plus précises sur le véhicule à revendre ou effectuer des réparations si nécessaire.

Lorsque le véhicule d’occasion est revendu à un salarié, il n’y a pas de remise possible. Si une remise est appliquée selon le prix de l’argus, l’Urssaf aura la possibilité de faire un redressement fiscal, même après la justification d’un problème technique.

Certains employés souhaitent racheter un véhicule à leur entreprise. Certes le tarif est abordable, mais cette pratique est prohibée.

En LOA (Location avec Option d’Achat), le véhicule à revendre représente une troisième main. Le locataire en est tout d’abord le propriétaire, ensuite l’entreprise au cours du rachat. Cela est pris en compte uniquement pendant la signature du contrat. Le véhicule perdra au final sa valeur.

Comment revendre à une entreprise auto, un loueur ou aux enchères ?

Vous souhaitez réaliser une vente plus simple et sûre ? Faites appel à un intermédiaire professionnel. Un spécialiste qui permettra de vous faire bénéficier de conseils pour la location ou la vente de votre véhicule. Bien que le véhicule soit endommagé, il peut être vendu. Il vous suffit de signaler les problèmes. L’ensemble des démarches administratives sera pris en charge par le professionnel. Une société peut revendre sa voiture à une personne qui désire la louer. Vous avez ainsi la possibilité de récupérer en partie ou entièrement la TVA initialement payée (soit un taux de 20 %) et ce, en tenant compte de la durée entre l’achat et la vente. Cependant, il convient d’observer quelques règles :

En effet, la revente du véhicule doit être effectuée 5 ans après l’achat.La TVA initialement prévue n’est pas soumise à une déduction. Notons que les véhicules d’entreprises ne sont pas pris en compte.Il faut souligner que la TVA doit être supérieure à la déduction.Le prix de vente hors taxe doit être l’équivalent du prix vente à un non-négociant.

Sur le marché de l’automobile, les ventes de véhicules professionnels entretiennent les enchères. Elles permettent aux entreprises de mieux revendre leur véhicule. Pour vendre rapidement, vous pouvez faire une annonce ou une publicité auprès des concessionnaires ou de vos salariés. Évitez de mettre en vente dans le même temps des véhicules de même type.


Comments are closed